Archives de Tag: communication digitale

Transition vers l’économie circulaire, let’s Do Circular !

Et si nous changions notre discours sur les enjeux environnementaux auxquels nos sociétés sont confrontées. Et si ces défis n’étaient plus présentés comme un fardeau, mais comme des opportunités d’innovation et d’une croissance de qualité.

L’Institut Montaigne vient, ainsi, de publier un rapport « Economie circulaire, réconcilier croissance et environnement», jetant les bases d’un nouveau récit, lequel a le mérite d’être pragmatique et attractif.

Avec ses compétences, Batida participe à ce travail pédagogique et crée Do Circular , le premier portail vidéo de l’économie circulaire. Son objectif : contribuer à rendre visible le changement et ses bénéfices économiques, environnementaux et sociaux.

site-accueil

Le You tube de l’économie circulaire

Devenir irréprochable en matière d’impact sur l’environnement devient, pour tout acteur économique, un impératif. C’est aussi pour les entreprises un formidable moyen d’accroître leur compétitivité et de se différencier. Surmontant les inhibitions habituelles, les blocages sociaux et culturels, nombre d’entre elles se sont emparés des leviers de l’économie circulaire pour produire autrement, mieux, tout en satisfaisant les besoins croissants de consommation. Leurs initiatives sont cependant peu visibles et peu relayées.

Do Circular a pour objectif de rassembler et recenser les vidéos réalisées par les différents acteurs économiques du secteur public ou privé, engagés dans les différents domaines d’action de l’économie circulaire. Approvisionnement durable, écoconception des biens ou services, écologie industrielle et territoriale, économie  de la fonctionnalité, consommation responsable, allongement de la durée d’usage, recyclage et valorisation des déchets et surplus sont ainsi illustrés en vidéo. Grâce à ce support, ces actions sont aisément partageables dans l’environnement digital et notamment sur les réseaux sociaux.

Do Circular assure également un référencement pertinent de ces initiatives, en s’appuyant sur les définitions des champs d’action de l’économie circulaire et à l’aide de nombreux mots clés régulièrement mis à jour.

La preuve par l’image

Parmi les vidéos à voir sur Do Circular, vous pourrez découvrir l’initiative de Biotop , un réseau de 95 entreprises rochelaises, engagées dans le développement de l’écologie industrielle et de l’économie circulaire au niveau de leur territoire.

do-circular-biotop

Le réseau Biotop a conçu et réalisé un produit innovant, MELTING POT, en réemployant du marc de café, produit par une entreprise de torréfaction, membre du réseau, mélangé à des coquilles de moules, des fibres de bois et des briques concassées par d’autres entreprises locales. Ce substrat, associé à un tapis pré-végétalisé réalisé à partir de sacs à café, offre un support de culture très performant.

Ce travail multi-partenarial a permis d’élaborer une solution de végétalisation de toiture à base de matériaux 100% recyclés d’une grande efficacité. Elle est, désormais, proposée à tous les professionnels impliqués dans une démarche d’urbanisation durable.


batida-do-circular

Do Circular est une initiative de notre agence, un signe de notre engagement et notre contribution en faveur d’une mutation vers un nouveau modèle de croissance compatible avec la préservation de notre environnement et créateur de valeur partagée par tous.

Le site Do Circular a été réalisé par l’Agence Digitale FrametonicLe logo a été conçu par notre Directrice Artistique Valérie Pasmanian.

Un grand merci à eux !

Publicités

L’imagier

Il cultive les mots et les sons des autres, se fait porte-voix des musiciens dans les pages de la Terrasse, collabore avec plusieurs orchestres pour une nouvelle approche de la musique classique, Jean-Luc Caradec est un homme-orchestre, partenaire de longue date de Batida and Co sur les festivals de musique.

Son violon d’Ingres est pourtant silencieux. Depuis l’enfance, il pratique en autodidacte la  photographie, écrivant au fil de clichés au flou évanescent ou d’instantanés  capturant son quotidien, « un journal intime visuel ». Son bel imagier est fidèle à l’objectif du photographe André Kertesz, qu’il admire tant : «Ma photographie est un outil, pour donner une expression à ma vie, pour décrire ma vie, tout comme des poètes ou des écrivains décrivent les expériences qu¹ils ont vécues ».

Figures troubles

Photo Jean-Luc Caradec, coup de cœur de Batida and Co

Les images que livre Jean-Luc Caradec  sont aux limites de l’abstraction, travail plastique sur une perception poétique des corps, des paysages et des instants qui, par la grâce d’un cadrage ou d’une mise au point instinctive, révèlent une douce et étrange présence. Les nus féminins sont ainsi saisis dans leur mystère, leur sensualité rêveuse et fantomatique – comme dans la série Troubles qui fut exposée à la Galerie Passeart à Troyes en Novembre 2014.

S8 Memories apparaissent également tels des souvenirs fantomatiques issus d’un rêve de la mémoire, une sorte de persistance rétinienne d’instants de bonheur.  Ces clichés réalisés à partir d’images pré existantes, appartenant aussi bien à Jean-Luc Caradec qu’à des anonymes, nous ramènent aux temps d’une enfance heureuse, avec une nostalgie délicieuse.

Le travail de Jean-Luc Caradec More False Memories vient d’être exposé au Festival Kyotographie / KG + à Kyoto au Japon en avril 2015. Jean-Luc Caradec est  actuellement à Avignon pour présenter une exposition à quatre mains avec la peintre Perrine Gaspard, en hommage à la chorégraphe Pina Bausch, Two Dreams-To Dream with Pina.

Esthétique de l’instantané

Crédit photo Jean-Luc Caradec pour l’Or EspressO

Parallèlement à ce travail pictural, Jean-Luc Caradec déploie sur le web son imagier intime. Très présent sur Facebook et Instagram, il recense chaque instant de sa vie -famille, paysages, passants et tasses de café –  autant de moments de vérité, d’existence, d’infini domestique que la photographie parvient seule à saisir. Remarqué par les équipes de l’Or EspressO, il partage sa passion des tasses de café et ses petits rituels sur leur page facebook.

Ce style d’écriture visuelle, spontané et naturel, participe au contenu éditorial en ligne que Batida and Co propose à ses clients, dans le cadre de l’Eventail digital. Les qualités esthétiques de ces photos apportent une forte valeur ajoutée au contenu rédactionnel décliné sur les réseaux sociaux.  Elles contribuent à la notoriété de nos clients et viennent enrichir leur fabrique d’image.

Pour découvrir le travail de Jean-Luc Caradec, rendez-vous sur son site web et sur sa page facebook.

Cercle vertueux

Ils sont deux jeunes dans le vent, beaux, brillants et totalement engagés. Jules Coignard et Raphaël Masvigner, nouveaux globe-trotters de l’économie circulaire, pensent différemment.

Avec leur projet Circul’R, ils voient plus loin que l’horizon borné d’une économie linéaire qui épuise ses ressources, sans envisager sa pérennité et son impact sur l’environnement. Ils ont quitté leurs jobs pour se lancer dans un voyage autour du monde – non pas en quête d’eux-mêmes ou du meilleur soudjouk *défi du Boss*-, mais d’initiatives destinées à limiter la consommation de nos précieuses matières premières et la production de déchets liée à leur transformation.

Dans leurs bagages, ils ont l’indispensable équipe de communication de Batida and co, prête à amplifier l’écho de  leur périple dans l’environnement médiatique. Let’s circulate !

1010148_1501518250121552_2820066218886416377_n

Faire et  savoir-faire

Depuis le 3 mars, et pendant 17 mois, Raphaël et Jules partent à la rencontre d’acteurs de l’économie circulaire présents dans 22 pays. Il s’agit pour eux d’identifier ces nouveaux business models qui contribuent à élargir notre champ de perception : produire différemment, en recyclant, en valorisant, en régénérant afin de créer de la valeur économique, sociale et environnementale. Comprendre les stratégies innovantes, détailler les bénéfices économiques permettront à Jules et Raphaël de mettre en contact les porteurs de projets et les acteurs de l’économie circulaire en général. Ces derniers pourront ainsi partager, à travers leurs retours d’expérience, les meilleures pratiques et contribuer au développement d’un modèle économique.

L’autre objectif de Circul’R est de sensibiliser le grand public à ce nouveau paradigme. A travers les actions concrètes recensées, Raphaël et Jules ont l’ambition d’apporter la preuve que, dans les pays développés ou en développement, dans les différentes zones géographiques qui prennent en compte la diversité culturelle, politique et religieuse, des initiatives d’économie circulaire peuvent voir le jour et prospérer.

A terme, Raphaël et Jules s’appuieront sur leur expertise pour créer, fin 2016, leur propre entreprise. Elle prendra la forme d’un incubateur ou d’un fonds qui aidera directement les entrepreneurs/entreprises cherchant à développer une activité liée à l’économie circulaire.

 Et faire savoir

Le projet Circul’R bénéficie déjà de nombreux partenariats dont les principaux sont Generali, GrDF, Accor, Suez Environnement, Vinci, TBS, Air France, Patagonia, SNCF, Lagunak, AJC-RH, Entrepreneurs d’Avenir, L’Institut de l’économie circulaire, BeeoTop, Future of Waste, Ashoka, Resource, l’Atelier, Orée et SciencesPo.

Batida and Co s’associe à Circul’R pour déployer une stratégie de communication multicanale, pendant et après le voyage.  Nous apportons ainsi à Jules et Raphaël notre expertise dans la production de contenus vidéo et éditoriaux, dans l’animation des relations presse on line et off line, la communication digitale et le community management.

Avant leur départ, Batida and co a réalisé une vidéo de présentation du projet à voir ici.

11018889_1550645321875511_504563825318217119_n

Notre expert relations médias dans le secteur Green Business a conçu l’incontournable dossier de presse et élaboré un calendrier d’actions spécifiques. Raphaël et Jules, de leur côté, vont produire régulièrement une information destinée aux réseaux sociaux. Cette matière première, vivante, spontanée et ludique sera valorisée par notre équipe pour une déclinaison en communiqués, ciblant l’ensemble des médias on line et off line. Notre objectif est de renforcer la visibilité et la notoriété de Circul’R, afin de contribuer à impulser des démarches liées à l’économie circulaire.

Pour suivre en temps réel le tour du monde de l’économie circulaire :

www.circul-r.com

www.twitter.com/circulR

www.facebook.com/circulr

Se faire la toile

Le monde virtuel existe. Dans cet espace tentaculaire innervé de pages, profils, vidéos, la relation à l’autre se fait immédiate, spontanée,  vivante. Pour les artistes, les compagnies et les institutions culturelles, la communication digitale et les réseaux sociaux constituent de nouveaux moyens de toucher, conquérir et fédérer son public. Encore faut-il bénéficier d’une stratégie bien conçue,  aux contenus adaptés aux différents médias et d’une équipe dédiée à l’animation des plateformes web. Batida and co a intégré cette nouvelle donnée et développe pour ses clients des contenus web, riches, diversifiés et appropriés. Le dernier exemple en date est le Slava‘s Snowshow.

Le virtuel avant le réel – ou en même temps- c’est également ce que propose le site Kowok qui lundi 2 février présentait son premier show, sous le haut parrainage du réalisateur Jean Becker. Focus sur une initiative qui a emballé l’équipe de Batida and co et récit d’une manifestation chaleureuse.

Social Net Show

Kowok, est le premier réseau social révélateur de talents, couvrant toutes les disciplines artistiques (musique, danse, théâtre, humour, arts graphiques, mode, écriture). Son but : favoriser la rencontre artistes-public. Les artistes publient leur création sur le site, le public vote, assurant ainsi la notoriété des étoiles de demain !
Lancée en juillet 2014, la plateforme regroupe déjà plus de 700 artistes, et en ce lundi 2 février sur la scène mythique du New Morning, c’est la crème de la crème qui s’est retrouvée pour ce premier challenge, dans les catégories musique, danse, art dramatique et humour !

Kowok show

Quand le digital rencontre le réel, cela donne lieu à un show haut en couleurs où les 400 spectateurs ont pu interagir en live, grâce à leur smartphone. Un pouce vert suffisait pour afficher son soutien à son chouchou. Un pouce orange, et c’était la sanction !

Orchestré par Jean-Michel Proust, directeur artistique du réseau social, cette première kowokation donnait le la en présentant d’abord trois talents musicaux.  Chansons à textes, guitare acoustique ou musique folk, il y en avait pour tous les goûts. C’est finalement Le Trio Ella Foy  qui a conquis le public. Avec sa voix rauque taillée pour la soul afro-américaine, et ses deux musiciens surdoués, la jeune chanteuse de La Rochelle a fait frissonner l’assemblée.

En trois entrechats et deux saltos, les danseurs – dont on a cherché les suspensoirs *défi du Boss*- ont fait pulser la scène avec trois styles bien différents. A un premier danseur contemporain très remarqué succédait le quatuor plein de peps de Myriam Salhi, puis un danseur élastique, El Doctoy, clôturait le show. Myriam Salhi et son hip-hop électrique ont remporté ce challenge danse à l’issu des votes. Un grand sourire aux lèvres, elle et ses trois partenaires ont reçu le trophée et les précieux conseils du parrain danse, Cyril Cerveau.

A 22 heures,  les comédiens du challenge théâtre emportaient l’assistance dans un tourbillon d’émotions. Louise de Fleury livrait une interprétation remarquable d’un texte de Xavier Durringer et gagnait le challenge, sous les acclamations de l’assistance. Sam Karmann, parrain de la catégorie « art dramatique », n’a pas manqué de saluer le cran et la sincérité des trois comédiens qui ont brûlé les planches.

Parrainé par Marie-Blanche et Alain Chapuis, le challenge humour clôturait les défis. L’énergique duo Clotilde et Jason a secoué nos zygomatiques et remporté le trophée sous les applaudissements d’un public hilare !

Ce premier show a permis aux artistes de se dévoiler sur scène, révélant leur talent à la lumière des smartphones de spectateurs enthousiastes.  Et  les gagnants reviendront lors de la prochaine kowokation, en avril prochain pour affronter de nouveaux artistes ! Talents à suivre sur Kowok