Archives de Catégorie: La vie de Batida

Rétines et papilles : événement émotionnel

Scénariser des rencontres inédites, déclencher une synergie d’émotions, orchestrer la rencontre entre une marque et son audience, laisser une empreinte durable à l’issue d’un événement, fort et surprenant, ce sont des savoir-faire que Batida cultive depuis 30 ans.

La célébration de ces 30 années d’existence a été l’occasion de déployer à nouveau tous les talents de notre agence, qui a créé pour ses invités une soirée hors norme, entre orchestration maîtrisée et joyeuse spontanéité.

Les experts duettistes

La rencontre inédite entièrement imaginée par Batida, le 7 avril dernier, était celle de deux conteurs formidables et passionnés. Serge Bromberg, initiateur des Retour de Flamme, restaurateur de films perdus et oubliés et Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du monde, propriétaire du restaurant le Bistrot du Sommelier (lien vers la page). Ces deux formidables tribuns se sont associés pour livrer une programmation surprenante de très court-métrages, accompagnée d’une dégustation d’excellents vins. Vins et films dialoguaient selon des accords originaux, se sublimant avec intelligence et excitant rétines et papilles des invités.

rétines et papilles

Clients, fournisseurs et prestataires, collaborateurs et amis, chacun des cercles, qui composent le riche univers de Batida, a communié dans un plaisir identique. Cette belle soirée, conçue  à l’image de notre agence, fut un véritable succès.  A vous d’en juger, ou de vous en souvenir, en regardant le film de la soirée.

soirée BatidaSerge Bromberg, Michèle Fériaud et Philippe Faure-Brac

En événementiel, tout comme dans nos autres domaines de compétences, nous inspirons des émotions, nous imaginons de l’inattendu, nous garantissons la réussite. Et bien sûr, nous n’hésitons pas à tester, grandeur nature, nos concepts, puis à les adapter à la demande de nos clients !

Publicités
Image

Etre et faire

CV Batida2016-2

Qui c’est le Boss !

Lecteurs et lectrices assidus de ce blog,

Vous avez vu fleurir au gré des derniers billets la mention *défi du boss*, ce qui n’aura pas manqué d’exciter votre légendaire curiosité. Et si votre esprit sherlockien ou miss marpelien vous a poussé à enquêter, vous avez peut-être lu notre post sur facebook vous incitant à défier le boss !

Défier le Boss : frémissement du lectorat !

Une petite mise au point s’impose pour les plus rêveurs d’entre vous, ceux qui baguenaudent à travers nos billets, s’étonnent et puis s’en vont. Vous avez la possibilité de proposer au Boss des mots de votre choix – des plus fous aux plus savants, des plus originaux aux plus insolites, c’est vous qui décidez. Le challenge du Boss est de placer ces mots dans un billet à venir. Voici les premiers défis relevés sur notre page facebook  :

Nycthémère, poulpe, foutriquet, superfétatoire, suspensoir et soudjouk.

Nycthémère n’a pas laissé le Boss amer, le mot s’est logé ici ! Dorénavant le Boss ne saurait surseoir au placement du suspensoir, il devra glisser poulpe et soudjouk sans en faire une salade ou du boudin, éviter, évidemment, les formules superfétatoires, sinon il passera pour un fieffé foutriquet !

Il ne tient qu’à vous d’enrichir cette liste en postant vos propositions sur notre page facebook ou dans les commentaires de ce billet. N’hésitez pas non plus à encourager ou applaudir le Boss.

Trait continu

Elle croque nos vies depuis des années. De la pointe de son feutre, elle nous dessine des silhouettes toutes en courbes et en peps, rajoute du bout de son pinceau du rose à nos joues, du pulpeux à nos lèvres et du wavy à nos cheveux.

A chaque début d’année, elle imagine les vœux de Batida and co, résumant en une illustration le subtil équilibre entre nos humeurs et nos ambitions.

voeux 2015 Batida and coOù est Charlie ?

Mademoiselle Georgette est celle qui nous stylise en Batidams aux supers pouvoirs, capables de traverser plusieurs nycthémères *défi du Boss*  sans faiblir, pour  satisfaire nos clients.

Super Batidams

Elle a su nous saisir en avatars, justes et plein d’humour, grâce auxquels vous  connaissez notre équipe et nos domaines d’expertises – relations médias, audiovisuel, évènementiel.

avatar.michèleavatar.corinne (1)avatar.véroniqueavatar.lise

The Boss et son équipe au travail !

Mademoiselle Georgette est une illustratrice qui sait sur quel pied nous faire danser, il suffit de choisir son tempo perso sur son site pro. Elle a également son petit univers, son espace de création drôle, touchant et débridé, un blog à découvrir ici.

Merci à Mademoiselle Georgette de nous accompagner sur le chemin aventureux de l’innovation et de la créativité.

Bonne résolution n°2 : Sortons des cases !

Discipline estivale

Alors que chez Batida and co, l’été 2014 est hyperactif,  pour certains d’entre vous cet été sentira peut-être, comme l’écrivait il y a déjà dix ans Philippe Muray dans son article « Dernier été avant les vacances », «l’illusion, l’abandon, l’espoir, les femmes qui dorment, la cendre rouge, le soleil noir, la discothèque dans la pinède, le massif des Maures mis à nus par ses grands incendiaires, les magazines qui parlent des amours de vacances, la route des vinothèques et des écomusées, la poussière jaune de villes et les trottoirs qui fondent ».  Il y aura certainement « des guêpes autour des compotiers et de nouveaux trucs de drague dans les journaux ». Mais plus sûrement encore, il y aura, emportée en villégiature, ayant droit aussi à son changement d’air, notre pile de livres à lire. Les incontournables de l’été, les rentrées littéraires 2013, les classiques à relire, ceux offerts ou prêtés, ceux empruntés à la bibliothèque municipale et ceux achetés sur un coup de tête ou de cœur, bref la pile d’ouvrages qui garantira que pendant que nos corps délassés sont au repos, nos esprits seront quant à eux nourris, revigorés, galvanisés !

Et si pour une fois nous ne cédions pas à l’injonction, si nous sortions des sentiers littéraires battus et partions à l’aventure. Oh pas très loin, juste là, dans les rayonnages des bibliothèques de nos maisons de campagnes, de nos villas de bord de mer, sur les étagères des locations saisonnières, n’y aurait-il pas quelques petits trésors ?

unnamed

Petit ouvrage stimulant

Sur la table de nuit d’une des chambres de la grande maison de famille, où se retrouvent pas moins de trois générations, voici ma découverte : Ouvrage curieux, traduit du latin, de Jean-Henri Meibomius, « De l’Utilité de la flagellation dans la médecine et dans les plaisirs du mariage, et des fonctions des lombes et des reins », dans son édition de 1795. On appréciera le double emploi salvateur de la flagellation, aussi bien pour la santé des corps que celle des couples, conseil qu’on ne trouvera certainement pas dans nos magazines d’été, pourtant riches en trucs et astuces pour stimuler tout  ce qui peut l’être en période estivale.

Ce qui est sûr c’est que ce petit livre a bien excité mes zygomatiques quand j’y ai lu : « Jérome Mercurialis nous apprend que plusieurs médecins ont ordonné la flagellation à des personnes maigres pour les engraisser et leur donner de l’embonpoint. Galien, citant à ce sujet les stratagèmes des marchands d’esclaves, qui se servaient de ce moyen pour les faire paraître plus brillants de fraîcheur et d’embonpoint, ne laisse aucun doute sur l’efficacité du remède .» Piquante démonstration !

Plus loin, l’auteur rentre dans le vif du  sujet,  le raffermissement par flagellation : « Personne n’ignore que la flagellation avec des orties vertes a le plus grand succès pour raffermir les membres et rappeler la chaleur et le sang dans les parties qui en sont privées. » Je laisse votre esprit, aiguillonné par cette introduction en matière, imaginer comment Meibomius, à force d’exemples, démontre comment la fustigation du dos  est un excellent stimulant de « l’acte de la génération ».  Je vous dirai juste que l’explication de Meibomius, s’appuyant sur de nombreuses citations (y compris bibliques) est qu’il existe une innervation directe des reins  aux organes de la génération, et tout comme lui je demanderai au lecteur de cet article estival qu’il me pardonne «ces plaisanteries innocentes, qui cependant, conduisent à des réflexions importantes et sérieuses ».

Car vous aussi, partagez avec nous ce que vous lisez cet été et les découvertes savantes ou insolites que vous avez faites !

Image

Carte de vœux dans l’air du temps

Carte de voeux Batida and co par Mademoiselle Georgette

Le grand saut

Voilà, c’est fait.

Cédant aux appels d’espoirs nouveaux, d’opportunités à saisir et de promesses alléchantes, nous avons sauté à pieds joints dans la nouvelle année. Peut-être avez-vous légèrement frémi devant ces 365 nouvelles journées à remplir ?

Eh bien, chez Batida and co, on ne connaît pas l’angoisse du nouvel an. Portées par l’énergie de l’année 2013, le grand saut est pour nous un nouvel envol !

En 2013, nous avions déjà fait bouger les lignes : quittant l’historique espace du 18ème arrondissement, Batida and co s’était  posée aux portes de Paris, à Clichy. Là, dans un espace cosy, notre équipe, telle une petite ruche hyper active, a poursuivi son labeur.

Les reines des relations presse

Notre équipe dédiée aux relations presse s’est particulièrement illustrée dans le secteur culturel,  assurant la promotion auprès des médias de l’Avant Scène, théâtre de Colombes et sa programmation ambitieuse.  Le partenariat de Batida and co avec la ville de Pantin s’est poursuivi également en 2013 : dossier de presse, communiqués sur les points forts de la saison culturelle, news letters trimestrielles, relance  ciblée des journalistes, nos petites abeilles ont œuvré sans relâche !

Elles ont, en même temps, assuré la promotion médiatique de l’inauguration du  116, le nouveau centre d’art contemporain de Montreuil : aide à la rédaction du dossier de presse et des communiqués, couverture presse maximale dans les médias généralistes et spécialisés,  gestion des interviews et des reportages, là encore l’équipe a utilisé toutes ses compétences et son expérience au service de son client.

Ont également bénéficié des talents de nos reines des relations presse : le Festival Guitare au Beffroi (Montrouge), le Festival Jazz au Phare (Ile de Ré) et le restaurant Sens Uniques (Paris).

Les abeilles ouvrières de l’audiovisuel

Bourdonnement créatif et efficacité redoutable, notre équipe spécialisée dans l’audiovisuel a su proposer en 2013 des choix esthétiques et narratifs forts afin de dynamiser l’image et les produits de ses clients. Rien de surprenant car notre équipe est riche d’une solide expérience et sait s’entourer des compétences indispensables à la réalisation d’un film de qualité. N’hésitant pas à butiner hors des sentiers battus, elle parvient à proposer le meilleur tout en maîtrisant parfaitement les budgets.

En suivant la trajectoire de 2013, cette nouvelle année 2014 s’annonce pour nous, non pas comme un vol de reconnaissance, mais bel et bien comme  une formidable envolée !

Nous vous souhaitons à tous le même élan !