Archives mensuelles : janvier 2015

Trait continu

Elle croque nos vies depuis des années. De la pointe de son feutre, elle nous dessine des silhouettes toutes en courbes et en peps, rajoute du bout de son pinceau du rose à nos joues, du pulpeux à nos lèvres et du wavy à nos cheveux.

A chaque début d’année, elle imagine les vœux de Batida and co, résumant en une illustration le subtil équilibre entre nos humeurs et nos ambitions.

voeux 2015 Batida and coOù est Charlie ?

Mademoiselle Georgette est celle qui nous stylise en Batidams aux supers pouvoirs, capables de traverser plusieurs nycthémères *défi du Boss*  sans faiblir, pour  satisfaire nos clients.

Super Batidams

Elle a su nous saisir en avatars, justes et plein d’humour, grâce auxquels vous  connaissez notre équipe et nos domaines d’expertises – relations médias, audiovisuel, évènementiel.

avatar.michèleavatar.corinne (1)avatar.véroniqueavatar.lise

The Boss et son équipe au travail !

Mademoiselle Georgette est une illustratrice qui sait sur quel pied nous faire danser, il suffit de choisir son tempo perso sur son site pro. Elle a également son petit univers, son espace de création drôle, touchant et débridé, un blog à découvrir ici.

Merci à Mademoiselle Georgette de nous accompagner sur le chemin aventureux de l’innovation et de la créativité.

Bonne résolution n°2 : Sortons des cases !

Publicités

Le rire médecin

Ceux qui, dès ce soir, vont redonner vie à nos zygomatiques en deuil, ceux qui permettront à quinze de nos muscles faciaux de se mobiliser, ceux qui, dignement, ont choisi de faire rire mercredi 7 janvier, en maintenant leur représentation au Monfort Théâtre, ceux-là ont été célébrés par Charlie Hebdo qui écrivait en 2010 : «  L’Idéal Club, un cabaret proche de la perfection. Tout est inédit, hilarant, génial. »  Les 26000 couverts reviennent pour deux représentations exceptionnelles de l’Idéal Club à Pantin ce soir, vendredi 16 janvier et demain, samedi 17 janvier, avec une ordonnance simple : le rire comme catharsis collective.

3-IdealClub©26000crédit photo : 26000 couverts

Remettre le couvert

Invitée régulière de la programmation de Pantin depuis sa création, la compagnie des 26000 couverts développe un humour qui fait sens par déplacements, par une logique prise en défaut, par un absurde qui entraîne tout dès qu’il apparaît. Sorte de Monty Python élevés au lait de Tati, bande de jazzmen – rockers, les 26000 couverts font défiler dans leur Idéal Club, une galerie de personnages déglingués qui se lancent dans des performances physiques et verbales. Cascades de situations, de mots et de musiques, tout est bon pour faire jaillir le rire, car en réponse à la question « Tout s’écroule ? », les 26000 couverts répondent en cœur « Rions ! »

Ecrit collectivement sous la direction de Philippe Nicolle, co-fondateur de la compagnie, le spectacle fait monter sur scène une dizaine de comédiens, dont le plaisir à jouer en troupe est communicatif. L’esprit burlesque, décalé et poétique de leur Music-Hall touche le spectateur à chaque fois. Leurs farces bousculent joyeusement le quotidien, réveillent les mornes esprits, et font monter dans le public moult soubresauts thoraciques et dans les yeux des larmes de bonheur.

 Alors bonne résolution n° 1 : précipitons- nous à Pantin !

L’Idéal Club par la compagnie des 26000 couverts : vendredi 16  et samedi 17 janvier à 20h30, Salle Jacques-Brel à Pantin, à partir de 10 ans, durée 2h50 (mais on ne les voit pas passer).

Plus d’information sur le site de la ville de Pantin.

 

Le jour d’après

Délicate période qu’est la  transition entre deux années. Nous avions pourtant bien identifié la frontière entre l’avant et l’après. Dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier, nous devions franchir cette démarcation symbolique vers un temps qui s’ouvre, 365 jours qui se déploient, aventureux et excitants. Nous avions engrangé souvenirs et bonnes résolutions, soigneusement imbriqués comme des noisettes dans leur tablette de chocolat -*défi du Boss*, et puis la barbarie a tout fait voler en éclat.

Le temps suspendu, depuis ce mercredi 7 janvier, creuse la plaie béante entre le monde d’hier et le monde d’aujourd’hui. La célébration collective de notre peine, de notre colère et de notre fraternité, dimanche, nous indique qu’il est urgent de se faire du bien.

Et si notre cœur se remet à battre par petits coups, en ce début d’année, son premier battement est pour Alex Ohen & Band.

Il est temps, It’s about time

alex ohen pochette EP

Le premier EP d’Alex Ohen & Band, lancé fin novembre au Sunset/ Sunside sous le label « Découverte Made In Sunside », propose quatre compositions originales aux tonalités et rythmes différents. Deux titres groovy en français, dont l’entraînant Tic Toc, et deux titres en anglais donnent à entendre toute l’étendue des prédispositions de ce jeune groupe.

Se mêlent avec bonheur les influences soul, bluesy, pop, reggae dans une interprétation jazzy tantôt fiévreuse, tantôt lumineuse. La voix de diva soul d’Alex Ohen coule, chaude et intense comme du caramel liquide, insolente de maîtrise et de sensibilité. Autour d’Alex et son piano, un band resserré, composé de guitare, basse et batterie, offre un écrin de pulsations syncopées et d’harmonies moelleuses. L’EP « Il est temps, It’s about time » est disponible en digital sur BandCampau prix d’un euro symbolique.

Mais c’est sur scène que le talent du band éclate, il faut donc s’empresser d’aller les voir pour leur premier concert 2015, le mercredi 18 mars à la Favela Chic. Une petite mise en oreille ici, avec cette excellente réinterprétation de Sweet Dreams d’Eurythmics.

Les Batidams en sont déjà addicts, une addiction sans violence qui nous permettra, souhaitons-le, de poursuivre la marche la tête haute et d’entrer dans la lumière.

 

Infos complémentaires :

Alex Ohen & Band sera en concert le Mercredi 18 Mars à la Favela Chic à 21h30  – 18 rue du Faubourg du Temple, 75011 PARIS.

Pour se procurer l’EP physique, vous pouvez contacter Alex Ohen sur sa page facebook.

Image

Fraternité

charlie