Archives mensuelles : octobre 2014

L’Autre monde

Au 116, le Centre d’Art Contemporain de Montreuil, débute une nouvelle exposition qui clôture le cycle d’exploration de la figure de l’Autre, entamé en 2013 avec l’exposition inaugurale « Singularités partagées », à laquelle a succédé « Territoires Communes » au printemps 2014.  « Re-former le monde visible », qui se tient du 9 octobre 2014 au 17 janvier 2015, invite les visiteurs à concevoir autrement le réel grâce à l’interaction significative de l’art avec le monde qui l’entoure.

 Gestes d’artistes

 Imprégnés du réel, les artistes contemporains tentent de partager une vision du monde en devenir et participent à la création du commun, postures à choisir, nourries de réflexions sensibles. Et si « pour atteindre le réel, il faut d’abord répudier le vécu » comme l’écrivait Claude Lévi Strauss, il y a dans les œuvres présentées au 116 un impératif à agir, à prendre position, au-delà de l’émotion esthétique.

Les artistes invités sont Violaine Lochu (artiste en résidence, Montreuil), Paul Maheke (Paris), Anna  Witt, (Vienne, Autriche) ART ORIENTÉ OBJET (Montreuil), Seulgi Lee (Bagnolet), Ibro Hasanovic (Kosovo), Heidi Wood (Montreuil).

Parmi les œuvres présentées, l’Alallie proposé par Art Orienté Objet, duo composé de Marion Laval-Jeantet et Benoît Mangin, est une carte du monde dessinée avec des noms d’espèces animales menacées ou éteintes dans des langues, elles-mêmes, en voie de disparition. Dessinée au fusain, cette carte s’efface progressivement sous l’action d’un balai motorisé, temporisé par un déclenchement tous les deux jours. L’œuvre figure la ruine d’un monde où l’homme oublie, détruit, chasse animaux et traditions aussi sûrement qu’un balai chasse les poussières. Contre ce lent effacement, cet impitoyable brouillage du monde, les artistes incitent  à s’impliquer dans ce qui doit être entrepris en commun.

expo 3 116 image 4Alallie – Art Orienté Objet

Avec 2min 35 , Jean-Philippe Renoult et Dinah Bird, artistes sonore et radio proposent une installation sonore composée de postes radiophoniques, diffusant une sélection de Pop Field Recordings. Il s’agit là d’enregistrements des mots improvisés de Dinah Bird autour d’un paysage sonore urbain, modifié par l’intrusion de la radio et la diffusion d’une citation musicale issue de la Pop music ou des Yéyés. La présence des visiteurs, leurs bruits et leurs commentaires viendront encore perturber cette installation. Un monde autre se forme, se déforme dans les sons qui le composent et le décomposent, fluctuant et toujours changeant.

expo 3 116 image 12mn35 – Jean-Philippe Renoult et Dinah Bird

La programmation autour de cette nouvelle exposition est riche de rencontres, performances et lectures, en collaboration avec le Théâtre Berthelot et l’Espace Khiasma à retrouver sur le blog du 116

Au 1er étage du 116, un nouvel accrochage du fonds municipal de la Ville de Montreuil présente  les oeuvres de Corine Borgnet, Jérôme Btesh, Elsa Cha, Joël Ducorroy, Bernard Francillon, Lecroart et Dahné  Gentit.

Re-former le monde visible du 9 octobre 2014 au 17 janvier 2015. Lire le dossier de presse avec la programmation détaillée ici.

 

 

Publicités

La brodeuse

Elle nous conte des histoires en petits points de fil sombres et or. Avec un geste mille fois refait, elle redessine un monde flottant, et ralentit le temps dans la concentration d’une création proche du songe. Hélène, notre experte en Relation Presse Arts et culture, cultive un jardin de lignes, de formes et de couleurs, foisonnant de dessins et de motifs. Elle mène une œuvre personnelle qui associe design et art textile, costumes et décors de performance et qui, parfois, s’évade vers les rivages poético-burlesques du butô.

30082012-IMG_0195

La chambre d’or

Depuis plusieurs années, des arabesques végétales prolifèrent dans le travail artistique d’Hélène, en traits dessinés ou brodés. De noueuses racines hors sol aux canopées tutoyant les étoiles, les forêts d’Hélène sont des lieux de transition, frontières étranges et troublantes comme pourraient l’être les mondes ombrageux traversés par l’Alice de Lewis Carole.

La chambre d’or, présentée lors de la Biennale du Design de Pantin, début octobre, est une installation composée d’un matelas brodé, de pétales et racines en cire d’abeille et de poussière d’or.

IMG_1259OK

A l’orée d’un bois de bouleaux, peinte en fils sombres offrant reliefs, renflements et nœuds, une biche paisible attend le dormeur aux portes du songe. Le jeu graphique de la verticalité fine des écorces de bouleau laisse à penser que cette nouvelle forêt d’Hélène est une simple tenture, qu’il suffirait d’écarter pour pénétrer un rêve. Les  touches d’or, disséminées sur la toile du matela,s nous invitent à imaginer à quel point il pourrait être somptueux. Le temps précieux est suspendu, englué dans une cire aussi fragile que les abeilles qui la produisent.

IMG_1260OK

La porte vers ce monde autre et mystérieux est, cependant, étroite, puisque les dimensions du matelas conviennent à une seule personne.  Mais peut- être qu’en demeurant debout là, à la frontière, à contempler l’œuvre d’Hélène, apercevra-t-on, apparaissant subrepticement entre les bouleaux, un habitant de cet autre monde.

Et gageons que vous accueillerez différemment la patiente Hélène, en l’imaginant artiste sensible et passionnée,  lorsqu’elle vous appellera ou vous enverra un mail, afin de vous faire découvrir la nouvelle exposition du 116, les artistes et spectacles présentés à Pantin ou le magnifique Slava Snowshow !

Le fil d’ Hélène est à suivre sur son site Iconoklastes, son blog  et  sur facebook.  La chambre d’or a été réalisée en collaboration avec Le Lit National.

Easy Driver

Au centre des préoccupations d’André Citroën, il y avait la volonté d’accroître la liberté individuelle en favorisant la mobilité des personnes. Acteur historique de la démocratisation automobile, le constructeur a toujours cherché à concevoir des véhicules dans lesquels le design et la technologie sont au service du conducteur. En cette fin 2014, le renouveau de Citroën, initié avec le lancement de la gamme C4, se fonde sur ces valeurs de bien-être, de technologie utile, d’intelligence et d’humanité, chères au fondateur de la marque.

Le film “Feel Good”, d’une durée d’1mn30, produit par Batida and co, s’inspire de la perpétuelle inventivité de la marque, puisant dans son patrimoine graphique et esthétique, sans nostalgie, pour réinventer l’image du constructeur.

Image 1 film Feel Good

Good, good vibrations

C’est en remportant l’appel d’offre lancé par la Direction du Marketing, Communication et Sport de Citroën que Batida and co a pu se lancer dans ce nouveau challenge.

Notre équipe de production a présenté un projet conçu par Ludovic Houplain de l’agence H5, co-réalisateur de l’excellent « Logorama », multi-primé, notamment aux Oscars et aux Césars 2010. Ludovic est un fin connaisseur des marques, des logos, il a prouvé qu’il savait en jouer.

De son côté, Batida and co, ayant produit de nombreux films pour le constructeur automobile,  est devenue experte de la marque, des produits et des services de Citroën. Talent, expertise et impertinence conjugués ont permis à ce film audacieux de voir le jour.

Plus qu’un spot, ce film est un objet visuel cohérent, joyeux,  qui se veut, tel un générique, le prélude d’une histoire qui reste à écrire. Utilisant différents matériaux, les jeux d’échelles, la vidéo, la photo, le graphisme, les typographies animées, la 2D et la 3D, le film n’hésite pas à mêler les références au passé créatif de Citroën, autant d’hommages à Robert Delpire, Jean-Paul Goude ou Jacques Séguéla.

Image 2 film Feel Good

L’originalité du film tient dans la combinaison fluide et légère de ces différentes sources, recomposées dans une dominante de couleurs et de lumière gaies et joyeuses. L’ensemble du film, rythmé par une bande son funky, composée par Breakbot, donne l’image d’une marque résolument moderne et optimiste, riche d’un passé où la créativité n’avait pas de limite, abordant l’avenir avec intelligence.

Image 3 film Feel Good

Un film, à voir iciqui donne envie de prendre la route, à bord d’une Citroën !(Un petit temps de chargement du film peut être nécessaire, soyez donc patient, ça vaut le coup.)