Archives mensuelles : mai 2014

Lettres du Moulin Jaune

Lorsqu’en 2009, le « Slava Snowshow », revient en France sur la scène du Théâtre Monfort à Paris, son créateur fait appel à Michèle Fériaud et l’équipe de relation presse de Batida and co, lesquelles connaissent déjà bien le légendaire spectacle de Slava Polunin, pour l’avoir vu au Brésil et aimé passionnément. Depuis, Batida and co assure la promotion médiatique de ce spectacle enchanteur, qui se joue régulièrement et avec succès au Trianon, pour les fêtes de fin d’année.

Avant son retour sur scène, Slava convie les curieux à découvrir une partie de son univers, aux portes de Paris. Quelques mois dans l’année, Slava séjourne en France.  Dans le repli verdoyant de la campagne de Seine et Marne, au sein d’une nature plaisante et féconde, il a investi un ancien moulin dont les ailes se sont immobilisées.

 Slava dans son jardin du Moulin JauneDR

Le jardin d’enfance de Slava

 « Je suis si bien dans mon moulin ! C’est si bien le coin que je cherchais, un petit coin parfumé et chaud, à mille lieues des journaux, des fiacres, du brouillard ! … Et que de jolies choses autour de moi ! » Si Slava Polunin ne préférait pas les histoires sans paroles, le silence qui permet tout, le geste expressif au verbe qui parfois trahit, ces mots d’Alphonse Daudet seraient certainement les siens.

Dans le jardin de Slava, le temps ne s’est pas vraiment arrêté, il s’égrène différemment. On oublie le labeur difficile pour explorer l’imaginaire, le merveilleux et permettre à la créativité, la découverte et l’échange de se déployer en toute liberté. Autour du Moulin Jaune, richement décoré des fresques des graffiteurs Brésiliens Os Gemeos, l’espace est dévolu à la célébration du jeu. Entre une coque de bateau renversée pour abriter un bar, des instruments de musique géants, un lit en fer transformé en radeau, des hamacs disséminés çà et là, et puis des animaux qui se promènent paisiblement, le jardin de Slava est un savant mélange d’art brut et de cirque fellinien. « Ici, dit Slava, on est tenu de se conformer à son environnement. Il faut créer sa vie quotidienne selon les lois de l’art. Avec autant de détails qu’on le ferait pour un spectacle. »

Slava au Moulin JauneDR

Le jardin des mots

Généreux dans son art, Slava l’est aussi au quotidien. Il ouvre régulièrement les portes de son domaine afin d’accueillir visiteurs et artistes en résidence.

Dans le cadre de la première édition de « Moulin à Paroles », les 31 mai et 1er Juin 2014, c’est la Compagnie des conteurs qui propose une balade d’une heure trente dans les jardins du Moulin Jaune au rythme de contes et d’histoires venues d’ailleurs. Vous pourrez en savoir plus sur cette manifestation en consultant la page dédiée du site de la communauté de communes du  Pays Créçois.

Après ces balades contées, à partir de 15h30, les jardins du Moulin Jaune seront ouverts pour permettre aux visiteurs de se promener librement dans le monde de Slava. Si vous souhaitez  en savoir plus sur cette manifestation nationale et sa programmation, rendez-vous sur le site « Rendez-vous au jardin ».

Le Moulin Jaune sera également accessible au public lors des Journées du Patrimoine les  20 et 21 septembre 2014.

Lire le communiqué de presse de Batida and co , ici.

 « Moulin à Paroles » au Moulin Jaune, 31 mai et 1er juin 2014

par la Compagnie des conteurs, 1 sente du Moulin Nicole 77380 Crécy-la-Chapelle

 « Rendez-vous au jardin » au Moulin Jaune, 31 mai et 1er juin 2014 de 15h30 à 18h30

 Plus d’infos sur le site du Moulin Jaune

Publicités

C4 Cactus : la nouvelle Citroën qui fait tourner la tête

Le 5 février est le jour anniversaire de la naissance d’André Citroën, et c’est cette date que le constructeur automobile a choisi pour présenter sa nouvelle voiture, la C4 Cactus, au Parc des Expos du Bourget.  Le 5 février 2014, une convention exceptionnelle, orchestrée par l’agence Lever de Rideau,  a réuni près de 6000 participants, membres du réseau Monde et France et représentants de la presse.

Deux temps forts ont été proposés : une présentation avec une plénière immersive et une exposition expérientielle. Lever de Rideau a fait appel à l’équipe de production audiovisuelle de Batida and co pour réaliser une partie des images insérées dans la vidéo immersive à 360°, diffusée lors de la présentation plénière.

C4-Cactus-Lever-de-rideauLa salle plénière de la convention Citroën C4 Cactus – 5 février 2014 au Bourget

 

Secrets de tournage

Cette plénière se tenait dans un espace de 5000 mètres carrés,  doté d’un proscenium central – un élégant cat walk pour le défilé des voitures et les discours- et d’un écran à 360° de 250 mètres  linéaires, enveloppant totalement le public.

La mission de Batida and co consistait à réaliser une vidéo immersive à 360°, diffusée sur cet écran sphérique.  La C4 Cactus se positionne comme une voiture simple, épurée, dotée de plus de technologie utile telle que les Airbumps,  pour un budget maîtrisé. Les images réalisées devaient donc coller à ce positionnement.

2014-1_Citroën_event_180°_studio_(11)La C4 Cactus en studio

Dans le plus grand secret, les équipes audiovisuelles de Batida and co ont investi un immense studio de prise de vues. Différents modèles de C4 Cactus, en mouvement, y ont été filmés sur un fond blanc, avec un système d’éclairage spécifique, pour mettre en valeur l’esthétique de la voiture.

Afin de créer une vidéo à 360°, une grue avec une tête 3D été utilisée sur laquelle trois caméras ont été fixées. A l’aide de  ces trois objectifs,  une prise de vue à 180 ° a été réalisée avec des zones de recouvrement parfaites qui ont permis d’obtenir des plans fluides, sans que l’image soit étirée. Bouclées en sphère, les prises de vues à 180 ° réalisées par Batida and co donnent naissance,  après montage par l’agence Lever de Rideau,  à une vidéo à 360°.

2014-1_Citroën_event_180°_studio_(31)La prise de vue par les trois caméras

Un long rail travelling a, de plus, été monté dans la longueur du studio pour suivre le mouvement du véhicule en marche. Grâce à ces techniques, l’effet sur le spectateur qui découvre les images projetés sur l’écran à 360 ° est double : il se sent totalement immergé dans l’univers de la Citroën C4 Cactus et,  où qu’il soit assis, il bénéficie d’une vision dynamique de la voiture !

Vous souhaitez en savoir plus sur la C4 Cactus, rendez-vous sur le site de Citroën, ici, et  pour voir le film de la convention, c’est .

 

 

La constellation Cozette

Peut-être sommes-nous toujours pareils et peut-être cachons-nous, derrière cette similitude une constellation de personnalités. Dominique Cozette a, elle,  choisi le dévoilement : offrir aux autres la constellation de ses talents au risque de déranger, interroger et émouvoir. Les Batidams ont plongé avec délice dans son univers.

LOLO-SHRIGLEYwMa vie est un chef d’oeuvre,tableau n° 65

Texte © Dominique Cozette. Peinture © Schrigley.

Ma vie est un chef d’œuvre

 «  Je nais en France. Je fais des études. Je me marie. J’ai une fille .Je divorce. Je chante. J’écris. Je peins, je soude .Je blogue. Et je continue. » Voici comment Dominique Cozette se résume. Ce qui se cache derrière ces formules où la vie se ramasse simplement, c’est ce que Dominique livre dans l’installation « Ma vie est un chef d’œuvre » présentée au 59ème salon d’Art Contemporain de Montrouge, qui se déroule au Beffroi  (où a eu lieu le dernier Festival Guitares au Beffroi) du 30 avril au 28 mai.

A travers des représentations artistiques, puisées dans la banque image de l’histoire de l’Art, associées à des textes écrits par Dominique Cozette, le spectateur plonge dans l’infini d’une vie unique. C’est un livre qui s’offre au regard, un livre dont les pages ont été séparées et collées soigneusement sur un grand mur, par ordre chronologique, avec des images plus ou moins familières pour que nous nous sentions un peu chez nous. Il y a de l’humour, de la tendresse et de la colère aussi et le désir, toujours présent, de se raconter toute entière et sans rien cacher.

 Les mille et une vies de Dominique Cozette

 Car Dominique Cozette est une grande gueule, elle a beaucoup plus à dire que les slogans auxquels elle a été réduite, pendant les années où elle exerce le beau métier de publicitaire. Tous les supports sont bons pour exprimer sa diversité : la chanson -elle écrit et compose dès son plus jeune âge et réalise un album en 2008,  le théâtre –elle co-écrit le spectacle « les jeunes peut-être mais pas les vieilles tout d’même ! » pour les 3 Jeanne en 2007, le roman –cinq ont déjà été publiés et Dominique est même passée chez Pivot, le blog et la peinture enfin qu’elle commence en 2006.

Dominique Cozette, « auteure artistique », traque avec humour le monde lorsqu’il craque. Avec son pinceau, elle dévoile en couleurs joyeuses et accroches ironiques une société en voie de dysfonctionnement, avec sa plume, elle en recense les petites et grandes dégradations. Une artiste à ne pas ignorer !

Ma vie est un chef d’œuvre de Dominique Cozette

59ème Salon de Montrouge

Exposition d’art contemporain au Beffroi, 2 place Emile Cresp à Montrouge

30 avril au 28 mai 2014

Entrée libre 7/7J – 12h -19h

Tout Dominique Cozette sur son siteCozette vide sa plume : le blog de Dominique Cozette.

Poésie urbaine des villes en chantier

Convertir l’espace public en espace poétique, transformer les friches et les chantiers, souvent inaccessibles, en lieux de création et d’invention, ouvrir la ville à l’imagination : telles sont les ambitions de la Biennale Urbaine de Spectacles, une manifestation conçue par la Ville de Pantin et la coopérative De Rue De Cirque /2r2c.

Pour sa deuxième édition, qui se déroulera du 15 au 18 mai 2014, la BUS se déploie à Pantin, Aubervilliers et Romainville avec une programmation de spectacles, visites et ateliers entièrement gratuits, sur le thème « Villes en chantier ». Une seule règle pour cette manifestation hors norme : œuvrer en commun afin d’inventer, le temps de quelques jours, une ville enchantée.

Capture-d’écran-2014-04-24-à-13.51.57

Un public au cœur des projets artistiques

 L’ensemble des spectacles proposés lors de cette deuxième BUS font appel à la participation active du public. Ainsi, en amont de la manifestation, des ateliers liés à l’univers du spectacle, de l’urbanisme ou de l’environnement ont été organisés. Faisant appel à des volontaires, ils ont permis, entre autres, de créer un spectacle collectif et une installation éphémère.

« Cooperatzia, le village » est un spectacle de cirque chorégraphique proposé par le collectif G Bistaki. Composé de cinq jongleurs, danseurs, comédiens, le collectif a entraîné des participants volontaires dans la création d’un spectacle inédit avec leur matériau de prédilection : la tuile. « Hommes tuiles » et « hommes sacs » composent une étonnante société et entraînent le spectateur dans un univers à l’étrange beauté où règnent la poésie, l’humour et l’intelligence. Deux représentations exceptionnelles auront lieu les 16 et 17 mai à 21h15 au Mail Charles de Gaulle à Pantin, (durée 1h10).

Après le succès du camping artistique éphémère créé à Marseille en 2013, le collectif Yes We Camp !  propose « Bienvenue à l’Escale » un projet qui s’inscrit directement dans la ville. Il s’agit de créer avec l’aide du public du mobilier urbain traditionnellement voué aux loisirs et aux vacances : espaces de jeu et de danse, buvette, cabanes, douche solaire.  L’installation de cette structure complète est une invitation à habiter différemment la ville, à la concevoir comme un lieu de vie en commun.

D BOSSIS Bistaki_20110818 120Crédit photo : Collectif G. Bistaki

 

Une déambulation poétique à la découverte de bouts de ville

L’envie d’amener les habitants à porter un autre regard sur l’espace urbain a poussé la Ville de Pantin et la coopérative 2r2c à imaginer des balades extraordinaires, distillant insolite, merveilleux et poésie. Voir et entendre nos cités autrement, découvrir des espaces en devenir, habituellement interdits au public, partager une promenade en changeant le rythme de nos pas pour que l’œil et l’oreille, enfin détournés des trajets quotidiens, soient attentifs aux richesses insoupçonnées de nos villes.

Les 16 et 17 mai à Romainville, Aubervilliers et Pantin, au cours de « Visites de chantier », quatre compagnies proposent des promenades loufoques, joyeuses et sensibles dans des espaces en friche ou en travaux. Ces drôles de ballades sont animées par la Fausse Compagnie, les Arts Oseurs, Free watt et Kristof K.Roll.

Le 18 mai, « La Rando des hauteurs », a pour objectif de cueillir le promeneur par surprise. Les villes s’animent sous l’impulsion du commando poétique des Souffleurs. Deux points de rendez-vous et deux horaires (à 11h Corniche des forts à Romainville et à 14h Théâtre du Fil de l’eau à Pantin) sont proposés pour un parcours original, jalonné d’embuscades poétiques et artistiques, à travers Romainville, Pantin et Aubervilliers.

Pendant quatre jours, artistes et habitants construisent ensemble dans le chantier de la BUS une ville poétique, un territoire merveilleux où l’imaginaire collectif peut enfin se déployer.

BIENNALE URBAINE DE SPECTACLES 2014 – Villes en chantier

Du 15 au 18 mai à Pantin, Aubervilliers et Romainville

Spectacles, visites, expositions et ateliers gratuits

 Tout le programme sur le site de la ville de Pantin, ici.  Lire le dossier de presse de Batida and co, .